En Tunisie

En Tunisie, le mouvement coopératif, a vu le jour dès l’aube du XXème siècle par la constitution d’une coopérative commerciale pour l’achat et la vente de produits alimentaires » initiée par Mohamed Ali El Hami le père du syndicalisme national en Tunisie. L’assemblée de constitution s’est tenu le 29 juin1924 et le projet dont il préside le comité de direction élue le 6 juillet réussit à gagner l’enthousiasme du milieu artisan et ouvrier.
L’idée des coopératives a été reprise par Ahmed Ben Salah par la décision prise en 1962 de créer des coopératives de production, rassemblant autour des terres des colons un certain nombre de paysans choisis comme coopérateurs.
La généralisation forcée du système coopérative a entraîné l’expérience à l’echec. En outre, les mauvaises conditions de fonctionnement de certaines coopératives n’ont pas manqué de provoquer au sein d’une partie de l’opinion publique une désaffection vis-à-vis du système coopératif.
En septembre 1969, le système coopérative est lâché par le gouvernement et n’est maintenu que pour le secteur agricole.
Actuellement, la réticence généralisée contre les coopératives semble perdre du terrain. Une grande partie des exploitants agricoles interviewés ne s’est pas prononcée par principe contre les coopératives. Il semble plutôt s’agir d’une question d’intérêt, d’incitation et de présence de coopératives à proximité.
Compte tenu de cette situation, un nouveau modèle d’organisation des coopératives devrait comporter une nouvelle définition du rôle des coopératives dans le processus de développement.
C’est dans cette optique se place la constitution de Tunisie coop qui est soutenu depuis le 3 février 2014 par Développement sans Frontières (DSF) et ses partenaires en Tunisie (Lab’ESS : Laboratoire d’Economie Sociale et Solidaire composé de deux dispositifs d’accompagnement : Le BAC : Bureau Associations Conseil et L’incubateur Impact qui apporte un soutien à la création d’entreprises sociales.)
Les membres fondateurs de Tunisie Coop  se sont réunis le premier mars 2015 en assemblée générale de constitution pour approuver les statuts et élire un conseil d’administration.

Publicités